En 2020, la coloriste Pérégreen révèle de manière inédite les couleurs cachées du potager du jardin monacal de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville et celles du jardin du musée Victor Hugo.

Grâce à des “coffrets teinturiers” directement implantés au pied des plantes colorantes explorées, les visiteurs découvriront in situ le résultat de teintures obtenues sur fibres de coton, de lin et de laine. A l’abbaye Saint-Georges de Boscherville, ce sont les couleurs de neuf plantes nourricières emblématiques de cette abbaye normande qui ont été révélées : un nuancier géant suspendu au
dessus de l’autel de la chapelle des Chambellans reprend l’ensemble des teintes obtenues et donnent à voir l’âme colorée de ce potager remarquable.

A Villequier, après l’exposition “Le visible à l’invisible mêlé” en 2019 qui mettait à l’honneur les lavis de Victor Hugo dans le musée, Pérégreen propose une mise en abyme de cette exposition. Cette saison, c’est Léopoldine qui invite le visiteur
à s’attarder au jardin pour découvrir la beauté colorée des plantes et leur symbolique dans le langage romantique.